Pour une pêche urbaine à gué réussie, équipements et astuces d’un pro ! Avec LesPAC

Plusieurs d’entre vous se questionnent lorsque vient le temps de vouloir faire une pêche à gué réussie : quel équipement choisir, à quel endroit aller, quelles espèces puis-je attraper, quelle est la réglementation du secteur visé? Je vais tenter, avec ces quelques lignes, de démystifier tout ça!

Tout d’abord, laissez-moi vous dire qu’il est possible d’attraper de nombreux poissons, peu importe le plan d’eau, même à gué. J’ai, pour ma part, parcouru et exploré plusieurs plans d’eau à gué étant jeune et c’est ainsi que j’ai appris à pêcher. Rien n’est gagné d’avance, il faut simplement être attentif et faire ses devoirs avant de s’y aventurer.

Premièrement, il faut connaître les lois et règlements du secteur visé. Je vous conseille de jeter un coup d’œil sur le site du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour connaître quelles espèces on peut capturer ainsi que les restrictions et les périodes de pêche autorisées.

Cartes et structures

Pour augmenter vos chances, il est préférable d’avoir en main une carte bathymétrique des lieux de pêche à exploiter. Explorez la carte et essayez d’identifier des structures. La règle numéro un à la pêche : structure = poisson dans la majorité du temps. Une structure peut être une pointe de roche, un herbier, un arbre, un haut fond ou une fosse. Dans tous les cas, vous pouvez utiliser une seule et même technique, tout en ajustant votre présentation.

Par exemple, la région métropolitaine possède d’innombrables plans d’eau : tous les tributaires qui alimentent le fleuve Saint-Laurent sont poissonneux et plusieurs espèces de poissons migrent vers ces rivières pour s’y reproduire. Vous pouvez vous y aventurer en bottes pantalon (consultez le site LesPac https://www.lespac.com/st-leonard/article-de-peche_dx0g17561k1R1.jsa : vous pouvez y trouver des rabais considérables) ou tout simplement au bord de l’eau. Une fois la profondeur de l’eau connue, il vous sera facile d’ajuster votre présentation et de faire un bon choix de leurre.

Choix de leurre et technique

La technique la plus facile du monde pour prendre toutes espèces de poissons confondues demeure le bon vieux vers de terre. Un montage de type plomb coulissant à la ligne morte est très efficace : adaptez votre choix de poids de plomb en fonction du secteur pêché, évaluez la vitesse du courant et la profondeur afin que votre offrande reste au fond sans bouger. Si votre offrande bouge avec le courant, augmentez le poids du plomb pour que celle-ci demeure stable. Dans un secteur sans courant et peu profond par exemple, toujours en utilisant le vers de terre, vous pouvez faire un montage avec la flotte, hameçon et plomb pincé pour que votre offrande reste stable dans la colonne d’eau; idéal pour les enfants et débutants.

Visitez le site LesPac pour économiser sur vos achats : https://www.lespac.com/st-leonard/article-de-peche_dx0g17561k1R1.jsa

Pour les pêcheurs un peu plus expérimentés et actifs, utilisez des offrandes à récupération constante telles que des poissons nageurs, spinner bait (leurre anti herbes), cuillère ou leurre de surface, ce qui vous permettra de couvrir plus de territoire. Encore une fois, il est primordial de connaitre la profondeur du secteur visé, car si, par exemple, vous lancez votre leurre qui plonge de 2-3 pieds dans une profondeur de 15-20 pieds d’eau, les chances de capture sont quasi nulles. Ayez en tête que le poisson doit voir et/ou attendre votre leurre. Dans ce cas-ci, utilisez une offrande munie d’une tête plombée appâtée avec un leurre artificiel tel que les vers en plastique à queue souple, des imitations d’écrevisses ou de sangsues, des poissons nageurs qui sont tous des leurres qui peuvent munir la tête de jig.

Adaptez le poids de votre tête plombée en fonction du courant et de la profondeur. Il est toujours préférable de tester le plus petit poids possible au départ et d’ajuster en conséquence pour éviter d’être pris au fond. Faites une récupération lente, toujours en étant près du fond ou en faisant sauter sur le fond dans les secteurs parsemés d’herbiers. Il est préférable d’utiliser des montages anti-herbes avec un montage de type Texas ou même de surfaces anti-herbes également, telle qu’une imitation de souris ou de grenouille. Plusieurs espèces de petits poissons s’y cachent ce qui implique que les prédateurs ne sont pas très loin pour s’y nourrir.

Pour une sortie de pêche moins coûteuse, visitez le site LesPac dans la section Pêche, plusieurs article neufs et usagés y sont disponibles : https://www.lespac.com

En espérant avoir aidé quelques personnes avec ce texte et n’hésitez pas à me poser des questions, j’y répondrai avec plaisir.

Bonne pêche