Blogue

Pour une pêche en famille réussie avec LesPAC

Tout d’abord, laissez-moi vous partager mon histoire. Jeune, mon père m’a initié à la pêche et j’ai été accro dès le premier jour. Dans le tourbillon de la vie urbaine, se retrouver sur l’eau permet de tisser rapidement des liens avec la nature. C’est le plus bel héritage qu’il m’a transmis, dont les souvenirs sont restés gravés à jamais. La soif d’en connaître davantage sur les différentes techniques de pêche a fait son travail et l’envie de prendre beaucoup de poissons et de plus en plus gros à chaque sortie est devenu un mode de vie, une passion, un défi quotidien depuis plus de 30 ans.

Je me sens privilégié aujourd’hui de pouvoir faire de ma passion un travail, mais en fait, je suis pourvoyeur de moments heureux et j’adore partager mes connaissances. Cela dit, si je peux me permettre de vous donner le meilleur des conseils, partez du bon pied et apprenez la base de la pêche : où, quand, et comment pêcher. Engagez un bon guide de pêche, ce sera un investissement qui vous servira tout au long de votre vie de pêcheur!

Allez-y pour les bonnes raison et posez les bonnes questions

En tant que guide, je suis trop souvent sollicité pour les mauvaises raisons. La clientèle qui engage un guide de pêche pour connaître de bons endroits n’aura qu’un spot de pêche à se mettre sous la dent et à son retour, n’aura rien appris. Oui, la prise est importante, mais il est davantage satisfaisant de savoir pour quelles raisons, à ce moment précis, j’utilise une technique spécifique. Il y a tellement de facteurs qui influencent une pêche réussie versus un flop : la température de l’eau, les vents, le temps de la saison, etc. Le temps que vous investirez pour trouver le bon guide qui vous apprendra la base de la pêche vous fera économiser temps et argent et vous assurera le succès lors de vos sorties de pêche pendant de nombreuses années.

Achat d’équipement

Jeune, je croyais que posséder un coffre de pêche bien garni ferait de moi un meilleur pêcheur. J’étais comme un enfant dans un ToysRUs lorsque j’aillais dans une boutique de pêche. J’ai investi considérablement d’argent en peu de temps et, avec du recul, je peux vous confirmer que 80 % du matériel acheté à l’improviste est resté intact dans mon coffre à pêche. Un bon guide de pêche sera votre meilleur conseiller et vous fera économiser temps et argent. Il est d’ailleurs possible d’acheter du matériel neuf ou usagé via LesPAC à faible coût. Le web peut aussi être une option intéressante pour connaître différentes techniques de pêche selon l’espèce visée.

La prise d’un poisson en famille, gravée à vie dans votre mémoire

Je reçois annuellement plusieurs familles. Jeunes et moins jeunes y trouvent leur compte. Des sourires et des défis, des discussions qui n’auraient pas eu lieu ailleurs sont chose courante. Les témoignages des gens que je reçois sont unanimes : nos enfants en parlent encore, les jeunes s’y intéressent. Il faut simplement que la prise soit au rendez-vous dès leur première expérience. Par la suite, si vous suggérez un voyage de pêche en famille, ils auront espoir d’en capturer à nouveau et vous aurez semé en eux un loisir, une référence au sentiment de passer de bons moments en famille!

En résumé, s’il n’est pas possible pour vous d’obtenir les services d’un guide de pêche, référez-vous à mon article précédent : Pour une pêche à gué réussie avec Les PAC

Pour une pêche urbaine à gué réussie, équipements et astuces d’un pro !

Avec LesPAC

 

Plusieurs d’entre vous se questionnent lorsque vient le temps de vouloir faire une pêche à gué réussie : quel équipement choisir, à quel endroit aller, quelles espèces puis-je attraper, quelle est la réglementation du secteur visé? Je vais tenter, avec ces quelques lignes, de démystifier tout ça!

Tout d’abord, laissez-moi vous dire qu’il est possible d’attraper de nombreux poissons, peu importe le plan d’eau, même à gué. J’ai, pour ma part, parcouru et exploré plusieurs plans d’eau à gué étant jeune et c’est ainsi que j’ai appris à pêcher. Rien n’est gagné d’avance, il faut simplement être attentif et faire ses devoirs avant de s’y aventurer.

Premièrement, il faut connaître les lois et règlements du secteur visé. Je vous conseille de jeter un coup d’œil sur le site du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour connaître quelles espèces on peut capturer ainsi que les restrictions et les périodes de pêche autorisées.

Cartes et structures

Pour augmenter vos chances, il est préférable d’avoir en main une carte bathymétrique des lieux de pêche à exploiter. Explorez la carte et essayez d’identifier des structures. La règle numéro un à la pêche : structure = poisson dans la majorité du temps. Une structure peut être une pointe de roche, un herbier, un arbre, un haut fond ou une fosse. Dans tous les cas, vous pouvez utiliser une seule et même technique, tout en ajustant votre présentation.

Par exemple, la région métropolitaine possède d’innombrables plans d’eau : tous les tributaires qui alimentent le fleuve Saint-Laurent sont poissonneux et plusieurs espèces de poissons migrent vers ces rivières pour s’y reproduire. Vous pouvez vous y aventurer en bottes pantalon (consultez le site LesPac https://www.lespac.com/st-leonard/article-de-peche_dx0g17561k1R1.jsa : vous pouvez y trouver des rabais considérables) ou tout simplement au bord de l’eau. Une fois la profondeur de l’eau connue, il vous sera facile d’ajuster votre présentation et de faire un bon choix de leurre.

Choix de leurre et technique

La technique la plus facile du monde pour prendre toutes espèces de poissons confondues demeure le bon vieux vers de terre. Un montage de type plomb coulissant à la ligne morte est très efficace : adaptez votre choix de poids de plomb en fonction du secteur pêché, évaluez la vitesse du courant et la profondeur afin que votre offrande reste au fond sans bouger. Si votre offrande bouge avec le courant, augmentez le poids du plomb pour que celle-ci demeure stable. Dans un secteur sans courant et peu profond par exemple, toujours en utilisant le vers de terre, vous pouvez faire un montage avec la flotte, hameçon et plomb pincé pour que votre offrande reste stable dans la colonne d’eau; idéal pour les enfants et débutants.

Visitez le site LesPac pour économiser sur vos achats : https://www.lespac.com/st-leonard/article-de-peche_dx0g17561k1R1.jsa

Pour les pêcheurs un peu plus expérimentés et actifs, utilisez des offrandes à récupération constante telles que des poissons nageurs, spinner bait (leurre anti herbes), cuillère ou leurre de surface, ce qui vous permettra de couvrir plus de territoire. Encore une fois, il est primordial de connaitre la profondeur du secteur visé, car si, par exemple, vous lancez votre leurre qui plonge de 2-3 pieds dans une profondeur de 15-20 pieds d’eau, les chances de capture sont quasi nulles. Ayez en tête que le poisson doit voir et/ou attendre votre leurre. Dans ce cas-ci, utilisez une offrande munie d’une tête plombée appâtée avec un leurre artificiel tel que les vers en plastique à queue souple, des imitations d’écrevisses ou de sangsues, des poissons nageurs qui sont tous des leurres qui peuvent munir la tête de jig.

Adaptez le poids de votre tête plombée en fonction du courant et de la profondeur. Il est toujours préférable de tester le plus petit poids possible au départ et d’ajuster en conséquence pour éviter d’être pris au fond. Faites une récupération lente, toujours en étant près du fond ou en faisant sauter sur le fond dans les secteurs parsemés d’herbiers. Il est préférable d’utiliser des montages anti-herbes avec un montage de type Texas ou même de surfaces anti-herbes également, telle qu’une imitation de souris ou de grenouille. Plusieurs espèces de petits poissons s’y cachent ce qui implique que les prédateurs ne sont pas très loin pour s’y nourrir.

Pour une sortie de pêche moins coûteuse, visitez le site LesPac dans la section Pêche, plusieurs article neufs et usagés y sont disponibles :  https://www.lespac.com

En espérant avoir aidé quelques personnes avec ce texte et n’hésitez pas à me poser des questions, j’y répondrai avec plaisir.

Bonne pêche